Site en maintenance ● Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée

Nouvelles et appel aux dons

Comme tant d’autres, presque tous les jeunes accueillis à Bernanos ont repris le chemin du lycée lundi dernier, et quelques-uns continuent de suivre des cours de français et de mathématiques en vue de leur scolarisation en septembre. Les aînés qui les ont précédés, certains depuis des années, sont maintenant indépendants, travaillent à l’obtention de leur CAP ou Bac Pro, louent leur petit studio à Strasbourg. La voie est maintenant ouverte, l’horizon plus clair. Les jeunes qui sont arrivés à Bernanos, après un parcours migratoire bien douloureux, peuvent désormais envisager plus sereinement les mois ou les années qu’ils vivront chez nous ; si certains ne quitteront pas notre maison pour être pris en charge par les structures dédiées aux mineurs non-accompagnés, ils savent qu’avec patience, avec de la persévérance dans leur formation professionnelle, et en allant à la rencontre du large réseau dont ils bénéficient à travers notre association, ils peuvent espérer s’intégrer, un jour, en France. Les relations de confiance construites entre l’équipe d’accueil et les différentes institutions ont permis bien des avancées que nous n’envisagions pas il y a cinq ans, lorsque les premiers jeunes sont arrivés chez nous. 

Ainsi, l’accueil et l’accompagnement des jeunes réfugiés se poursuit, se consolide, et emploie désormais 6 salariés qui travaillent aux différentes missions quotidiennes : l’accompagnement éducatif, la communication, la recherche de fonds, la santé, l’intégration, la culture et le sport, la restauration, l’entretien des locaux. Il y a cinq ans, comme nous venions de commencer à accueillir les premiers jeunes, nous avons dû démarrer des travaux de réaménagement des locaux afin qu’ils répondent aux normes de sécurité, et qu’ils soient moins précaires pour le sommeil. La pandémie a plus que ralentie la mise en œuvre de ce chantier, qui ne vient que de commencer. Aussi, de nouveaux travaux, nécessaires, ce sont ajoutés à ceux prévus initialement. L’encadrement par des professionnels, devenu impératif pour passer d’un accueil d’abord provisoire à un accueil structuré et s’inscrivant dans le temps, a aussi fortement augmenté les charges annuelles. 

Afin de faire face à ces lourdes dépenses qui nous pressent, nous faisons appel à vous. Votre soutien a été une grande composante depuis les débuts de l’accueil des jeunes à Bernanos. Il montre combien des citoyens ont la capacité de mettre en œuvre leur désir d’être avec ceux que les conflits et la misère viennent déplacer, à la recherche d’un refuge pour protéger leur vie. Au nom de toute l’équipe, je vous dis ma profonde reconnaissance. 

Thomas Wender

Jeunes de Bernanos avec un éducateur dans la neige
Jeunes de Bernanos avec les éducateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *